Programme alimentaire du bébé
Programme alimentaire du bébé
https://www.bebitus.fr/magazine/sites/default/files/artikel/big/2017-06/baby_ernaehrung_ernaehrungsplan_baby_artikel.jpg
Certifié par obstétricien

Programme alimentaire du bébé

Pour un début de vie sain, votre bébé a seulement besoin de lait maternel pendant les premiers mois, puisque celui-ci lui fournit tous les nutriments nécessaires à son développement. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le lait maternel est le meilleur aliment pendant les six premiers mois. 

Rédaction Bebitus
de Rédaction Bebitus
ven 29/03/2019 - 15:00 Wed, 03/24/2021 - 17:19

Lait maternel : très pratique

Les anticorps qui se trouvent dans le lait maternel protègent le bébé des infections pendant les premières semaines, mais de plus, l’allaitement est également crucial pour le lien entre mère et enfant. En particulier quand il existe dans la famille un risque d’allergies élevé, la Société Allemande de Nutrition (DGE en allemand) recommande le lait maternel pendant les six premiers mois comme unique aliment.

Le plus pratique dans le lait maternel : il est toujours disponible, à la bonne température et d’une hygiène irréprochable. Le bébé décide seul de la fréquence à laquelle il le boit. Vous avez juste à vous adapter à ses besoins et demandes. Et ne vous inquiétez pas, vous ne pouvez pas suralimenter le bébé avec du lait maternel.

Si l’allaitement n’est pas possible ou la mère ne le souhaite pas, il est possible de recourir au lait artificiel. Le lait premier âge est spécialement adapté aux besoins alimentaires des nouveau-nés et est recommandé pendant les premiers mois. En fonction de l’âge de l’enfant, le lait de suite est disponible de types 1, 2 et 3. Ce lait est enrichi en vitamines et nutriments importants pour le développement sain de l’enfant.

Du lait maternel à la diversification

Entre le début du cinquième mois, au plus tôt, et le septième mois de vie, le bébé peut commencer lentement la diversification. Il vaut mieux vous laisser guider par les besoins et les intérêts du petit. Certains enfants commencent à s’intéresser à la nourriture de ses parents et veulent y goûter à tout prix.

D’autres bébés ne veulent pas qu’on leur enlève le biberon de lait maternel ou artificiel. Comme dans beaucoup d’autres situations avec les enfants, il est nécessaire d’être patient et de ne pas se précipiter avec la nourriture.

Il est complètement normal qu’au début le bébé ne veuille que deux cuillères de bouillie. Juste pour apprendre à coordonner la main et la bouche, il est nécessaire d’avoir un peu de pratique.

Le principe de la diversification dit que les prises de lait maternel seront remplacées peu à peu par trois prises de bouillie.

Le bébé pourra commencer à participer aux repas familiaux au plus tôt à partir du huitième mois. En commençant la diversification, de nombreux jeunes parents se posent beaucoup de questions : avec quelle bouillie commencer ? Je continue à lui donner le sein de la même manière ? Quels légumes peut-on mettre dans la première bouillie ? Nous la préparons nous-mêmes ou nous l’achetons déjà faite ?

L’Institut de Recherche sur la Nutrition Infantile de Dortmund offre un bon résumé sur la meilleure diversification nutritive pour votre bébé. A l’aide de la table de nutrition, vous saurez quelle bouillie est adaptée pour quel âge.

La cuisiner à la maison ou l’acheter déjà faite ?

Quand il est l’heure de commencer la diversification, de nombreux jeunes parents ne sont pas sûrs de s’il faut acheter des petits pots industriels pré cuisinés en supermarché ou cuisiner les aliments chaque jour avec des ingrédients frais. L’avantage de l’alimentation maison face aux petits pots industriels est que vous contrôlez quels ingrédients terminent dans la bouillie.

De plus, vous pouvez décider quels condiments y ajouter, comme du sel ou des herbes, et en quelles quantités. Certains petits pots sont surchargés en condiments, comme sel, poivre ou oignon. Un autre avantage de l’alimentation maison est que le goût est plus naturel, puisqu’elle contient moins d’ingrédients.

Les petits pots industriels ont l’avantage que les ingrédients qu’utilisent certaines marques, comme Hipp, Holle, Nutriben, Babybio et Hero, proviennent de cultures écologiques strictement contrôlées et sont préparées dans des conditions hygiéniques irréprochables.

Cependant, quand vous achetez des petits pots pré cuisinés, vous devriez toujours lire la liste des ingrédients, puisqu’il n’est pas rare qu’ils contiennent une concentration en sucre ou protéines trop élevée pour les jeunes enfants. De plus, certains petits pots ou bouillies instantanées ont des arômes non souhaités, noix ou même chocolat.

Si vous voulez cuisiner pour votre bébé, essayez d’acheter des aliments de qualité écologique, en particulier à cause des fruits et légumes très pollués, comme la courgette, la tomate, le poivron, la laitue et le raisin. Il vaut mieux acheter des légumes frais de saison de votre région.

Un conseil : une bonne alternative aux légumes écologiques frais sont les produits congelés. Certains légumes, comme les carottes, les épinards et le brocoli se congèlent fraîchement ramassés. Cependant, quand vous les cuisinez, faites-les bouillir un peu à la vapeur et ne les faites pas trop cuire, puisque ce n’est que comme ça que les vitamines et les nutriments importants pour votre enfant sont conservés.

Ce n’est pas grave si vous mélangez des petits pots et du fait maison. Les repas préparés sont très pratiques quand on n’est pas à la maison, puisqu’on peut les donner au bébé directement du pot. De plus, les petits pots sont bien plus hygiéniques que, par exemple, les aliments non réfrigérés que vous aurez préparés à la maison.

Bouillie de légumes, pomme de terre et viande à partir du cinquième mois

Pour préparer lentement votre bébé au nouveau et émouvant monde de la nourriture, commencez par une bouillie de légumes, pomme de terre et viande. Cette bouillie remplace la prise de lait maternel ou de formule le midi. Pour commencer, ne préparez qu’un seul type de légumes.

Vous verrez ainsi rapidement ce qui plaît à votre bébé et, ce qui est encore plus important, s’il fait des réactions allergiques à certains aliments. Les légumes doux sont les meilleurs pour la première bouillie : la carotte, le panais, la citrouille ou le fenouil, qui sont sucrés par nature.

Les bébés aiment cette bouillie parce qu’elle leur rappelle le lait maternel, qui est légèrement sucré. Il vaut mieux éliminer de votre liste les légumes qui ballonnent comme les haricots, puisque les bébés ont du mal à les digérer et ils peuvent leur donner des maux de ventre.

Si votre bébé tolère bien la bouillie de légumes, au bout d’une semaine vous pouvez y ajouter de la pomme de terre et, encore une semaine plus tard, environ 30g de viande maigre de vache, veau, volaille ou porc. Puisque les réserves de fer de l’enfant s’épuisent entre quatre et six mois, l’oligoélément présent dans la viande est important pour son développement.

Conseil : Quand vous préparez la bouillie de légumes, pomme de terre et viande, vous gagnerez beaucoup de temps si vous préparez une grande ration et congelez des petites rations dans les tupperwares. Ainsi, vous aurez juste à les réchauffer pour le déjeuner.

Bouillie de lait et céréales à partir du sixième mois

La prise de lait la nuit commence à être remplacée par une bouillie de lait et céréales riche entre le sixième et le huitième mois. La bouillie est très facile à faire : mélangez d’abord le lait en poudre en suivant les instructions sur l’emballage. Ensuite, mélangez le lait artificiel avec des copeaux de céréales instantanés et un peu de purée ou du jus de fruits. Pour la bouillie de lait et céréales, il est recommandé d’utiliser des copeaux de céréales sans gluten, comme le millet, le maïs ou le riz.

Cette bouillie est une formidable source de protéines et calcium, et très importante pour le développement des dents et des os. De plus, on peut acheter des bouillies de lait et céréales pré faites, qu’il faudra juste mélanger à de l’eau bouillante. Cependant, observez bien la liste des ingrédients, puisque souvent elle cache du sucre, des aromatisants ou des additifs, comme le chocolat.

Bouillie de céréales et fruits à partir du septième mois

Quand votre enfant aura sept mois, vous pouvez commencer à remplacer la dernière prise de lait par une bouillie de céréales et fruits le matin. Mélangez des copeaux de céréales avec un peu d’eau et des fruits riches en vitamines. Vous pouvez utiliser de la purée de fruits déjà prête ou des fruits doux, comme des pommes, bananes ou poires.

Evitez des fruits comme l’ananas, la mandarine ou l’orange, puisque l’acidité leur irrite souvent les fesses. Quand vous commencerez à lui donner de la bouillie de céréales et fruits vous pourrez aussi commencer à lui donner des liquides. Il vaut mieux que vous lui donniez des boissons sans calories, comme de l’eau, du thé aux fruits et herbes sans sucres.

Pour éviter que la succion continue lui abîme les dents, donnez-lui un verre ou une tasse pour boire.

A partir du huitième mois : de la bouillie aux aliments solides

A partir du huitième mois, au plus tôt, vous pouvez remplacer la bouillie du matin par un morceau de pain. Il doit être fait à partir de farine fine et ne pas contenir de graines épaisses. Pour tartiner vous pouvez utiliser de la margarine ou du beurre doux, de la charcuterie pauvre en graisse et des produits à tartiner végétariens. Pour que ça soit plus facile pour lui de manger, coupez le pain en morceaux qui entrent bien dans la bouche.

Un autre petit déjeuner super sont des copeaux de céréales avec un peu de fruits écrasés. Pour le déjeuner, inutile de lui faire une fine purée pour la bouillie de légumes, pomme de terre et viande ; il suffit d’écraser un peu les ingrédients avec la fourchette. Ainsi, votre enfant s’habituera peu à peu à la nourriture en morceaux.

Le soir, vous pouvez lui donner du pain avec de la charcuterie pauvre en graisse ou du fromage frais. Les légumes ramollis ou râpés sont une garniture délicieuse et riche en vitamines. De plus, l’Institut de Recherche sur la Nutrition Infantile de Dortmund recommande de faire deux repas par jour entre les repas. Là, vous pouvez lui donner de petites rations de fruits et légumes, muesli, yaourt et petits gâteaux croustillants de maïs et riz.

Entre 12 et 18 mois : alimentation infantile équilibrée

A partir du dixième mois vous pourrez commencer à inclure lentement votre enfant dans les repas familiaux. A la place de plusieurs petites rations, les enfants doivent commencer à s’habituer à prendre trois grands repas principaux et de petits en-cas entre les repas. Pendant cette période, l’enfant apprendra principalement à manger et boire seul et avec ses propres mains.

Maintenant, vous n’aurez plus besoin de faire la cuisine spécialement pour votre enfant, mais vous pourrez tester de nombreux aliments. Cependant, essayez de faire en sorte que le repas ne soit pas trop condimenté quand la famille se réunit pour manger. De plus, vous devrez faire attention aux aliments qui ballonnent beaucoup. Une chose supplémentaire : les enfants doivent manger de la viande une ou deux fois par semaine et aussi du poisson une ou deux fois par semaine. Il vaut mieux qu’ils mangent des pâtes de farine complète plus souvent plutôt que celles de farine blanche.

Naturellement, les enfants de cet âge peuvent déjà commencer à grignoter des bonbons, comme des galettes, des gâteaux ou une sucrerie. Essayez seulement de ne pas lui donner des portions trop grandes.

Il est recommandé que les enfants entre un et deux ans boivent 600 ml de liquide par jour.

Le mieux que vous puissiez lui donner est de l’eau ou du thé aux fruits sans sucre. Ce n’est pas grave si vous lui donnez un peu de jus de pomme dilué dans de l’eau. Par contre, ce que vous devez éviter sont les boissons ayant un pourcentage élevé de sucre, comme la limonade et les jus de fruits purs.

Faites attention à ces aliments !

A un an, votre enfant tolère déjà beaucoup d’aliments. Cependant, faites attention aux produits suivants : le miel est absolument proscrit pendant les 12 premiers mois, puisque la flore intestinale n’est pas encore complètement développée chez les nourrissons. Ce produit naturel peut contenir des bactéries qui peuvent causer une infection intestinale mortelle chez les enfants, connue comme botulisme.

Vous ne devez pas non plus donner à votre enfant de petits aliments durs, comme des noix, des groseilles et des graines de tournesol, puisqu’il pourrait s’étouffer. Pour éviter de douloureuses flatulences, ne lui donnez pas de légumineuses ni de chou.

Résumé du projet d’alimentation des 18 premiers mois

  • De la naissance à six mois, le lait maternel ou infantile est le meilleur aliment pour le bébé.
  • A partir du cinquième mois, au plus tôt : début des aliments solides avec une bouillie de légumes, pomme de terre et viande
  • A partir du sixième mois : bouillie de lait et céréales
  • A partir du septième mois : bouillie de céréales et fruits
  • A partir du huitième mois : transition de la bouillie aux aliments solides
  • A partir du dixième mois il doit déjà commencer à s’habituer à la nourriture normale avec trois repas principaux par jour et des petits en-cas entre les repas.

Trucs pour l’alimentation de votre bébé

Certains enfants développent un refus de certains aliments déjà à un âge précoce. Si votre enfant ronchonne avec les fruits et les légumes, essayez de décorer les aliments sains de façon attractive dans l’assiette. Presqu’aucun enfant ne peut résister à une figure faite en courgette, tomate et pomme.

Si vous avez un robot, vous pouvez aussi faire une purée de fruits doux. Un beau verre avec un jus de fruits coloré et une paille font des merveilles avec les enfants. De plus, vous pouvez « cacher » les légumes dans une sauce hachée ou dans une soupe.

Baby-led Weaning: manger avec les mains au lieu de la bouillie

Baby-led Weaning est une variante de la diversification relativement nouvelle et signifie quelque chose comme « diversification menée par l’enfant ». Au lieu de manger des aliments sous forme de bouillie, les bébés devraient décider de ce qu’ils veulent manger et en quelle quantité dès le début. Avec la méthode BLW, originaire du Royaume-Uni, on ne donne pas le repas au bébé, c’est lui-même qui mange les morceaux de fruits et légumes avec les mains.

Pour cela, les légumes doux sont adaptés, comme la carotte, la pomme de terre et le panais. Selon les besoins, il faudra continuer à donner le sein en complément. On peut commencer le Baby-led Weaning à partir du sixième mois, comme alimentation complémentaire normale.

Certifié par obstétricien

Cet article a été vérifié par notre équipe d’experts.

Certifié par obstétricien

Cet article a été vérifié par notre équipe d’experts.

Newsletter

Unsere Newsletter

Mehr Infos, passend zu Ihren Bedürfnissen!

  • Wertvolle Tipps zu Schwangerschaft und Kindesentwicklung
  • Spannende Angebote & Rabatte
  • 5 € windeln.de Gutschein

Jetzt anmelden