Constipation chez les bébés et les enfants
Constipation chez les bébés et les enfants
https://www.bebitus.fr/magazine/sites/default/files/artikel/big/2017-06/kleinkind_kinderkrankheiten_verstopfung_bei_babys_und_kleinkindern_artikel.jpg
Certifié par obstétricien

Constipation chez les bébés et les enfants

Un doux massage et un bain chaud peuvent aider : la constipation est désagréable, mais on peut souvent normaliser la consistance des selles avec des remèdes simples. 

Vous pouvez aussi prendre des mesures préventives pour épargner à votre enfant la sensation de pression et la douleur associée à la constipation. 

Rédaction Bebitus
de Rédaction Bebitus
ven 29/03/2019 - 13:46 Wed, 04/17/2019 - 16:35

Causes possibles de la constipation

Statistiquement, les bébés qui tètent ont tendance à être moins constipés que ceux qui prennent des aliments de substitution. C’est parce que le lait maternel est beaucoup plus facile à digérer. Si le repas est mal préparé ou élaboré avec une eau au contenu excessif en calcium, les excréments peuvent devenir durs.

Une autre cause possible est le changement d’alimentation, par exemple quand le bébé prend sa première bouillie. Il arrive parfois que le bébé soit intolérant à un ingrédient de la nourriture ou que ce soit trop tôt pour l’introduire.

En plus de la constipation provoquée par l’alimentation, il est possible que les causes soient physiques : tensions dans la famille, un déménagement, les premiers jours à la crèche et d’autres facteurs de stress peuvent influer sur la digestion.

De plus, lorsque l’enfant cesse d’utiliser des couches, ce changement peut produire une constipation temporaire.

Certains enfants retiennent les selles parce qu’ils sont occupés à jouer ou qu’ils ne veulent pas aller dans des toilettes qu’ils ne connaissent pas. Cela peut provoquer une constipation.

Si l’enfant a mal à cause de la constipation, il peut avoir peur d’aller aux toilettes, ce qui constituera une autre raison possible de ne pouvoir déféquer. De cette manière c’est un cercle vicieux qui se crée puisque la prochaine fois les douleurs causées par la constipation reviendront.

Si l’enfant souffre souvent ou de façon permanente de constipation, consultez un médecin pour écarter des causes physiques, comme par exemple un diabète mellitus, hyperthyroïdie ou un rétrécissement intestinal.

Symptômes

Les bébés et les jeunes enfants ne peuvent pas exprimer ce qui leur arrive, il en va donc de votre responsabilité de détecter la constipation, ce qui n’est pas toujours facile.

Pendant les premières semaines de vie, l’intestin doit se vider plusieurs fois par jour, une fréquence réduite avec le temps. Cependant, que la couche soit vide un ou deux jours ne signifie pas nécessairement que le bébé soit constipé : s’il vide la vessie régulièrement et ne présente aucun autre symptôme, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Un indice clair sont les excréments durs et secs, mais attention parce qu’une consistance visqueuse peut vouloir dire qu’il y a une constipation : si les excréments durs restent trop longtemps dans l’intestin ils peuvent se ramollir à cause de la fermentation.

D’autres symptômes possibles sont les gaz et la présence de sang dans les excréments, même si cette dernière peut être provoquée par une autre maladie.

Si le bébé a le ventre dur, c’est peut-être à cause d’une constipation. Si c’est le cas, il l’exprimera sûrement en remontant les jambes contre le ventre et en pleurant. Il est possible qu’il perde l’appétit.

Mesures

Vous n’avez pas besoin d’aller au médecin à chaque fois que l’enfant est constipé. Donnez-lui beaucoup de liquides entre les repas, comme de l’eau et du thé sans sucre. Si vous lui donnez déjà des bouillies, vous pouvez y ajouter un peu d’huile de germe de maïs, son ou lin.

Les aliments riches en fibres, comme les raisins, les pommes, les poires ou les prunes, aident à stimuler l’activité intestinale. Selon l’âge de l’enfant, vous pouvez lui faire une purée et l’ajouter au repas. Evitez les aliments astringents, comme la banane, les produits chocolatés et le riz.

De plus, les massages doux et la chaleur stimulent aussi l’activité intestinale. Les deux aident également à détendre le ventre et soulager la douleur : par exemple, vous pouvez donner un bain chaud à votre enfant et, ensuite, lui caresser le ventre avec un peu d’huile pour bébés dans le sens des aiguilles d’une montre.

Vous pouvez aussi le mettre sur le dos et faire des cercles avec ses jambes comme s’il montait à vélo. Si l’enfant est plus grand, encouragez-le à bouger pour stimuler la digestion.

Allez ensemble faire une promenade ou laissez-le courir à son aise.

En plus des aliments riches en fibres, le son, l’huile de germe de maïs et beaucoup de liquide, le lactose a aussi démontré son efficacité dans la constipation. Vous pouvez l’acheter en pharmacie, mais il faut le doser avec précaution. Vous pouvez l’ajouter à la nourriture liquide ou solide, mais une quantité excessive peut rapidement provoquer une diarrhée. Renseignez-vous sur la quantité idéale à l’avance.

Quand dois-je aller chez le médecin ?

La décision de se rendre ou non chez le médecin dépend de la gravité de la constipation. Si elle dure plusieurs jours ou que votre enfant a très mal, emmenez-le chez le médecin.

Il pourra lui prescrire les médicaments correspondants, qui peuvent être donnés sous forme de suppositoires. De plus, en analysant les symptômes et autre information, il peut tirer de meilleures conclusions sur les possibles causes qu’une personne inexpérimentée.

En plus des remèdes prescrits par le médecin, vous pouvez également prendre les mesures dont nous parlions avant pour aider votre enfant.

Comment prévenir la constipation ?

Certaines mesures efficaces pour prévenir la constipation sont d’avoir une alimentation équilibrée, boire suffisamment de liquides et bouger beaucoup. Le régime doit contenir de préférence des produits riches en fibres et des boissons non sucrées.

Dès que l’enfant utilise le pot ou les toilettes, vous pouvez l’encourager à y aller régulièrement. De cette manière, vous pouvez éviter qu’il ne retienne le caca (volontairement ou non) et qu’il soit constipé.

Si l’enfant a déjà développé une sorte de traumatisme à cause de la douleur et que c’est pour cela qu’il se retient d’aller aux toilettes, ne lui mettez pas la pression puisque le stress psychologique empirera davantage le problème.

Votre enfant doit perdre la peur d’aller aux toilettes et pour cela, les expériences positives peuvent l’aider.

Rendez la visite aux toilettes divertissante : chantez ensemble, racontez-lui des histoires amusantes ou lisez quelque chose d’émouvant.

Ainsi il s’amusera, il se distraira et se détendra. Peut-être que pendant ce temps il fera ses besoins sans douleur, mais au moins l’association négative sera plus modérée.

Conclusion
La constipation chez les bébés et les jeunes enfants n’est pas rare. Indépendamment de la cause et du possible traitement médical que reçoit l’enfant, il y a des choses que vous pouvez faire pour le soulager et prévenir la constipation :
Diète riche en fibres
Beaucoup de liquide
Beaucoup de mouvement
Encouragez-le à aller aux toilettes
Empathie dans les situations de stress
Conseils de la sage-femme Christina Altmann
  • Chez les jeunes enfants, la décoction de la prune laissée dans l’eau toute la nuit fonctionne généralement mieux que la prune elle-même pour éliminer la constipation.
  • En règle générale, les enfants qui grandissent sans couches n’ont pas de problèmes de constipation. Vous pensez que ça pourrait vous intéresser, même si c’est pas tout le temps ?
Certifié par obstétricien

Cet article a été vérifié par notre équipe d’experts.

Certifié par obstétricien

Cet article a été vérifié par notre équipe d’experts.

Newsletter

Unsere Newsletter

Mehr Infos, passend zu Ihren Bedürfnissen!

  • Wertvolle Tipps zu Schwangerschaft und Kindesentwicklung
  • Spannende Angebote & Rabatte
  • 5 € windeln.de Gutschein

Jetzt anmelden