Les mères cherchent un emploi plus longtemps après avoir été licenciées

Les mères cherchent un emploi plus longtemps après avoir été licenciées

Les résultats suggèrent que la récente récession, surnommée la « man-cession » ou « he-cession » parce que plus d’hommes que de femmes ont perdu leur emploi, pourrait également être considérée comme une « mom-cession » car les mères mariées licenciées ont eu le plus de mal trouver de nouveaux emplois.

« Ces résultats sont valables dans différents contextes, tels que la profession, les revenus et les antécédents professionnels », a déclaré le co-auteur de l’étude, Brian Serafini, étudiant diplômé en sociologie de l’Université de Washington. « Cela implique que les mères licenciées ne prennent pas seulement des emplois à temps partiel ou ne voient pas le licenciement comme un moyen de se retirer du marché du travail et d’embrasser la maternité à la place. »

Serafini et la co-auteure Michelle Maroto, qui présenteront leurs conclusions lors de la 107e réunion annuelle de l’American Sociological Association, ont déclaré que leur étude soutenait les notions de « pénalité de la maternité » et de « prime papa » sur le lieu de travail.

« Notre étude fournit des preuves de la discrimination sur le marché du travail à l’égard des femmes dont les décisions familiales peuvent signaler aux employeurs un manque d’engagement au travail », a déclaré Maroto, anciennement étudiante diplômée en sociologie de l’Université de Washington et maintenant professeure adjointe de sociologie à l’Université de l’Alberta. .

A lire également