Pourquoi les conduits de lait dans les aisselles peuvent gonfler pendant l'allaitement

Pourquoi les conduits de lait dans les aisselles peuvent gonfler pendant l’allaitement

Le corps humain est étonnant. Les changements qui accompagnent la grossesse et l’allaitement sont à la fois inspirants et incroyables, et quiconque les a vécus mérite une salve d’applaudissements. Bon nombre de ces changements sont bien connus : changement du lait maternel pour répondre aux besoins du bébé, relâchement des ligaments et propagation des os pour permettre le passage du bébé dans le canal de naissance, un corps capable de nourrir un humain de la conception à la petite enfance et au-delà.


Et puis il y a des changements moins connus qui peuvent surprendre ou même horrifier les non préparés. Exemple concret : les « pitties », un effet secondaire rare de l’allaitement qui se traduit par des aisselles enflées de lait maternel. Le terme a été inventé par une publication Twitter virale de 2020 (supprimée depuis), qui montrait l’image d’une personne avec le bras levé, avec deux gros morceaux remplis de lait dans l’aisselle. Depuis lors, des parents plus courageux se sont mobilisés pour partager leurs propres pitiés sur les réseaux sociaux, certains allant jusqu’à démontrer leur capacité à tirer du lait de leurs aisselles.



Qu’est-ce qu’un pitty ?

Bien que les conduits de lait élargis dans l’aisselle puissent sembler étranges, ce n’est pas inhabituel et il y a une bonne raison derrière cela. Le tissu mammaire ne se trouve pas seulement dans les seins. Il existe une structure appelée Queue de Spence qui s’étend au-delà du sein lui-même et dans l’aisselle. Puisqu’il est relié aux principaux tissus producteurs de lait du sein, il peut s’engorger.


L’engorgement des aisselles survient le plus souvent au début de l’allaitement, alors que la production de lait est en cours d’établissement. « C’est le tissu mammaire qui ne se draine pas bien et pour cette raison, l’engorgement se produit principalement lorsque le lait arrive pour la première fois. En raison du mauvais drainage dans cette zone, ces cellules productrices de lait cessent de produire », explique le Colorado. Andrea Tran, RN, BSN, MA, IBCLC, et expert derrière le Allaitement confidentiel site Internet.



À quoi ressemblent les conduits de lait élargis dans l’aisselle ?

Contrairement à l’engorgement des seins, dans lequel le sein lui-même gonfle et devient serré, l’engorgement de l’aisselle est un peu différent. « L’engorgement qui se produit ressemble à des grumeaux en forme d’œuf sous les aisselles », explique Tran. Ceux-ci peuvent varier en taille et en nombre en fonction de votre génétique.



Pitties va-t-il s’en aller ?

L’engorgement des aisselles peut être traité de la même manière que les seins engorgés; des compresses fraîches, des douches chaudes, des massages doux et des feuilles de chou peuvent tous être apaisants. Les symptômes disparaissent généralement dans les 24 à 48 heures, mais parlez-en à votre fournisseur de soins de santé si vous ressentez de la fièvre, une douleur persistante ou des stries rouges, qui sont des signes courants d’infection. L’engorgement peut entraîner une mammite ou un canal obstrué. Vous devrez donc peut-être consulter un médecin si le temps et les remèdes maison ne soulagent pas votre inconfort.



L’essentiel

Tout bien considéré, le lait créé dans votre aisselle n’est qu’une autre chose étrange qui peut se produire pendant l’allaitement. Mais si vous ne vous y attendez pas ? Tu parles d’une mauvaise surprise. Heureusement, les piqûres sont inoffensives et se résolvent généralement facilement, alors essayez de rester calme si vous vous réveillez un matin avec des fosses bombées.

A lire également