Le lien entre les niveaux de HCG et les fausses couches

Le lien entre les niveaux de HCG et les fausses couches

L’hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG) est une hormone produite par le placenta pendant l’attente. Si les niveaux d’hCG chutent ou se stabilisent au début du premier trimestre, les médecins peuvent suspecter une perte de grossesse potentielle. Voici tout ce que vous devez savoir sur le lien entre les niveaux d’hCG et les fausses couches.



Niveaux normaux d’hCG pendant la grossesse

Au cours des premières semaines de grossesse, les niveaux d’hCG doublent généralement toutes les 29 à 53 heures. Ils culminent environ 8 à 10 semaines après l’implantation, puis ils ralentissent et se stabilisent, selon le Dr Brennan Lang, OB-GYN à Baylor Obstetrics and Gynecology au Texas Children’s Pavilion for Women.




Il existe une large gamme de niveaux normaux d’hCG, donc des nombres élevés ou faibles ne sont généralement pas préoccupants. En fait, jusqu’à 25 % des grossesses en bonne santé n’ont pas de niveaux d’hormones qui doublent tous les deux jours, déclare Michele Hakakha, MD, obstétricienne et co-auteur de En attendant 411.


Même dans ce cas, des nombres trop faibles – ou des nombres qui commencent à diminuer ou à plafonner – peuvent susciter des inquiétudes. Il est possible que le médecin ait mal calculé votre date de conception et que votre grossesse ne soit pas aussi avancée que prévu. Mais vous pourriez également souffrir d’un ovule dégradé, d’une grossesse extra-utérine ou d’une fausse couche.





Faibles niveaux d’hCG et fausse couche

Votre médecin peut effectuer un seul test hCG à chaque rendez-vous prénatal pour s’assurer que votre premier trimestre progresse correctement. Si les niveaux d’hCG n’augmentent pas comme ils le devraient – ou si vous présentez des symptômes de fausse couche – votre OB-GYN peut vous demander de passer deux tests d’hCG à environ 48 heures d’intervalle. La comparaison des résultats lui permettra de voir les tendances de vos niveaux d’hCG.


Les niveaux de HCG pendant une fausse couche « chutent, plafonnent ou augmentent anormalement lentement », explique le Dr Lang. Il précise une hausse « lente » car moins de 35% sur 48 heures. Chacune de ces tendances peut signaler une fausse couche, mais la plupart du temps, « vous devez attendre jusqu’à ce qu’une grossesse puisse être vue à l’échographie environ six semaines pour confirmer que tout se passe normalement », explique Maureen Baldwin, MD, MPH, professeure adjointe de Obstétrique et gynécologie à l’Oregon Health & Science University.




Outre la chute ou le plafonnement des niveaux d’hCG, d’autres signes de fausse couche incluent :


  • Saignement ou spotting
  • Crampes
  • Glaire vaginale blanc-rose
  • Caillots sanguins ou tissus provenant du vagin
  • Douleurs dorsales ou abdominales


Fausses couches manquées et niveaux hVG : Parfois, une fausse couche ne présente aucun symptôme. Ces « fausses couches manquées » peuvent être détectées par échographie et par de faibles taux d’hCG en début de grossesse.



Niveaux d’hCG après une fausse couche

Après avoir subi une fausse couche, votre taux d’hCG continuera de diminuer. Ils devraient revenir à la normale dans environ 4 à 6 semaines, selon l’avancement de la grossesse. « Après la fin d’une fausse couche, il n’est généralement pas nécessaire de surveiller les niveaux d’hCG », explique le Dr Baldwin. « Si un test de grossesse urinaire à domicile est toujours positif après un mois, ou si vous vous sentez toujours enceinte après une semaine, vous devriez en parler avec votre prestataire. »



A lire également